Le MINHDU lutte contre la Corruption

Cliquez ici pour plus de détail

FAQ-DEMARCHE CONSTRUIRE

Cliquez ici pour plus de détail

Section Urbaine de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen: encore quelques réglages avant le lancement des travaux préliminaires.

Section Urbaine de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen: encore quelques réglages avant le lancement des travaux préliminaires.

En vue de mettre en place de façon urgente les procédures de libération des emprises pour le démarrage des travaux préliminaires de la section urbaine de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen, plusieurs acteurs se sont réunis autour du Secrétaire général du ministère de l’habitat et du développement urbain, le Pr Mathurin Nna, ce 15 mars 2024 au huitième étage de l’immeuble ministériel N°1.


Les acteurs des activités économiques des lots 2 et 3 sont les premiers concernés par la libération des emprises dont les travaux seront exécutés par la société RAZEL. En vue de lancer les premiers travaux d’aménagement du carrefour 3 statues où sera construit un échangeur ainsi qu’au carrefour Mobil Olézoa la circulation sera déviée. Ces travaux vont sérieusement perturber l’abondante activité économique sur ce tronçon avec les vendeurs de meubles et autres fauteuils.
Les échanges ont permis d’identifier trois sites potentiels pouvant recevoir les commerçants à déguerpir; Il s’agit des sites d’Etoa, de la partie arrière du marché Mvog Atangana Mballa et vers l’hôpital Betseda à la nouvelle route Bastos. La réponse du ministère des domaines du cadastre et des affaires foncières sur la situation de ces sites est attendue afin de permettre à l’entreprise RAZEL de procéder aux aménagements avant l’installation des commerçants. En ce qui concerne les habitants immédiatement impactés à ce niveau, une descente doit être rapidement conduite pour une évaluation. Outre le Secrétaire général et ses proches collaborateurs, prenaient également part à cette réunion les représentants du Préfet du Mfoundi, du Maire de la Commune d’arrondissement de Yaoundé III, du chef de village d’Olézoa et du président du secteur du métier du bois.


En rappel, la section urbaine s’étend sur un linéaire de 12,3 Km en 2×2 voies rapides et de 2×2 voies de contre-allées et qui comprend des échangeurs et des passerelles piétonnes. Ladite section est subdivisée en trois lots soit le lot 1 : Echangeur Ahala – Echangeur 3 statuts en passant par Obam-Ongola et Carrefour Nsam attribué à l’entreprise BUN’S et les lots 2 de trois Statues – Poste centrale et lot 3 : Boulevard du 20 mai – Carrefour Tsinga dont l’entreprise adjudicataire est RAZEL.

Travaux de la voirie de Maroua : halte à la désinformation.

Travaux de la voirie de Maroua : halte à la désinformation.

Dans la poursuite de sa visite de travail dans le chef lieu de la région de l’Extrême Nord, l’agenda du Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain l’a conduit dans les différents chantiers exécutés dans le cadre du Programme C2D Urbain  »Capitales Régionales ». Il s’agit entre autres des travaux de voirie et des infrastructures marchandes. Des travaux dont le taux d’exécution globale est de 70% pour un taux de consommation des délais de 35%. Adjudicataire des travaux lors de l’implémentation de Capitales Régionales 1 dans les villes de Bafoussam, Bertoua et Garoua avec beaucoup de succès qui ont transformé les physionomies de ces capitales, l’entreprise Razel s’applique à dupliquer cette expérience dans la ville de Maroua. C’est ainsi que fidèle à son principe Madame le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain est descendu dans les différents chantiers pour s’enquérir de la qualité du travail et surtout prêter une oreille attentive à l’appréciation des populations. C’est ainsi qu’une séance de débriefing a permis de battre en brèche les différentes rumeurs qui sont véhiculées à travers certains médias et réseaux sociaux. Maître d’ouvrage dans le cadre de ce Programme, le Maire de la ville n’a pas manqué de remercier le chef de l’État pour la réalisation de ces infrastructures qui sont entrain de transformer la physionomie du chef-lieu de la région de l’Extrême Nord. En ce qui concerne l’entreprise dont la notoriété ne fait l’objet d’aucun doute, le Chef de mission de contrôle a rassuré sur la mise en œuvre des différents chantiers dans le respect des cahiers de charge.

Pour Christian Audibet , chef de mission de l’AMO du Programme C2D  »Capitales Régionales » , les rumeurs répandues à travers les réseaux sociaux n’ont rien à voir avec la qualité des travaux exécutés dans la ville de Maroua. La technologie dont il est le père, le Béton Compacté au Rouleau (BCR) a toujours rencontré des appréhensions auprès des populations régulièrement habituées au béton bitumineux. Les trois villes bénéficiaires de cette technologie à travers Capitales 1 Régionales savourent depuis 5 ans les bienfaits de cette technologie et surtout la solidité de celle-ci. Autres aspects soulevés par cet expert du BCR, c’est le coût de celui-ci qui est cinq fois moins cher que le béton bitumineux et surtout facile à entretenir par les municipalités car les matières qui entrent dans sa fabrication sont disponibles, le sable le gravier le ciment et de l’eau. Dans leur prise de parole certains intervenants au nom de la population ont marqué leur assurance malgré le doute qui les habitait. Certains, d’entre eux opérateurs économiques ont présenté leurs doléances pour l’aménagement des accès par l’entreprise. Le Président du conseil régional de l’Extrême Nord a quant à lui marqué sa satisfaction sur les transformations de la ville de Maroua et a invité les populations à se constituer en acteurs de la mue de Maroua et surtout savoir transformer les obstacles en opportunités. Présent lors des échanges, l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun et en Guinée Équatoriale, jean Marc, Châtaigner a évoqué les opportunités qui existent dans cette région et surtout invité à la synergie des efforts pour le développement de l’Extrême Nord.


Le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain a dans sa conclusion invité les populations à s’unir autour de la vision du Chef de l’État qui a décidé de la transformation des villes à travers des actes. Invitation à été envoyé aux populations de rester concentré sur les objectifs de développement et éviter les distractions. Le MINHDU a invité le Maire de ville à rassembler tous les secteurs de la population pour des échanges et surtout une meilleure compréhension des réalisations dans la ville de Maroua gage d’une meilleure appropriation de ces infrastructures. À ce sujet, le MINHDU a condamné avec fermeté les actes l’incivisme qu’elle a pu observer lors de sa descente sur le terrain et invité les autorités municipales à prendre toutes les dispositions pour sanctionner tous les acteurs du désordre urbain. Enfin le Ministre a rassuré la population quant à son engagement à veiller sur la qualité des travaux réalisés dans la ville de Maroua car aucun marché ne sera réceptionné si le cahier de charge n’est pas respecté.
La journée de travail du MINHDU s’est achevée par une autre descente sur le terrain en compagnie de l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne, sur les sites des arbres plantés dans la ville de Maroua en mars 2023 lors du lancement du Projet  »Maroua ville verte  » . Descente qui a également permis au Ministre et l’Ambassadeur de jauger les effets de l’érosion sur les berges du Mayo Tsanaga, l’occasion était aussi idoine pour Monsieur l’Ambassadeur d’apprécier les travaux de voirie réalisés à travers la technologie du BCR.

Développement urbain : La Modernisation de Maroua définitivement Lancée par Paul BIYA

Développement urbain : La Modernisation de Maroua définitivement Lancée par Paul BIYA

Lors de son adresse à la nation le 31 décembre 2023, le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul Biya, l’annonçait: « la réfection des voiries se poursuit dans les villes de Maroua et Ngaoundéré, le programme y afférent va s’étendre à d’autres capitales régionales».
Le 04 mars 2023, le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès, en compagnie de l’Ambassadeur de France au Cameroun Thierry Marchand, du Chef de la Délégation de l’Union Européenne et de plusieurs Ambassadeurs de la Team Europe lançaient plusieurs travaux impulsés par le Chef de l’Etat SEM Paul Biya : 16 kilomètres de voiries dans la ville de Maroua dans le cadre du Programme C2D Urbain ‘‘Capitales Régionales’’ et MAROUA Ville verte. Ces travaux fruit de la coopération entre l’Etat du Cameroun et la France est la cheville ouvrière des travaux de voirie dans le chef-lieu de la région de l’Extrême Nord. Maroua et Bamenda bénéficient à leur tour de cet important Programme dans le cadre de Capitale Régionale 2 à la suite de Capitale Régionale 1, qui a totalement transformé la physionomie des villes de Bafoussam, Bertoua et Garoua.
Au-delà de la voirie réalisée dans le cadre du C2D urbain, d’autres travaux feront l’objet de l’évaluation du MINHDU financé par le BIP pour la construction de certaines voiries et des drains, la ville de Maroua étant régulièrement objet des inondations durant la saison pluvieuse. Il s’agit des travaux de bitumage du boulevard du Lamidat de Maroua ; d’achèvement du tronçon de voirie « Carrefour services du Gouverneur-résidence présidentielle-carrefour prison centrale » et surtout des travaux de construction des drains principaux dans la ville de Maroua avec une première phase déjà achevée tandis que la phase 2 en cours de démarrage ;
Avec le Programme C2D Urbain c’est plusieurs autres projets qui sont en cours. Il s’agit entre autres ; de la construction du marché de Douggoi (550 points de ventes), d’une salle polyvalente de 1000 places modulables ; de trois marchés secondaires au niveau de Pont Vert, Loumo Baba et Djarengol Kodek ; de 3 espaces de grillade au lieu-dit Ministère de Soya, Founangué et Fassao ; de trois terrains multisports à Domayo, Fassao et Founangué ; de deux crèches à Domayo et à Founangué ainsi que l’aménagement de deux jardins au niveau de Sous le Bois (face Résidence Présidentielle) et en face de la Préfecture.
D’importants équipements de proximité sont également visibles depuis et se déclinent ainsi qu’il suit : 240 Points d’éclairages publics dans les quartiers Pont Vert, Hardé, Louggol, Pitoaré ; 2874 mètres linéaires d’extension du réseau d’eau potable dans les quartiers Pitoaré ; 02 Toilettes publiques dans les quartiers Hardé et Pont Vert ; 15 Blocs de Latrines scolaires dans 10 Ecoles primaires publiques de la ville de Maroua ; 885 tables bancs dans 11 Ecoles primaires publiques.
Dans la même composante sociale du Programme, figure l’aménagement de la voirie par la méthode HIMO dans les quartiers Pont vert, Hardé, Louggol, Pitoare. Il est exécuté par le Bureau International du Travail (B.I.T). A ce jour, l’atelier de fabrication des pavés est installé et le recrutement des jeunes est effectif. Lesdits travaux devraient générer environ 1600 emplois directs et 6700 emplois indirects dans la ville de Maroua.
Lors de son passage en mars 2023, Célestine Ketcha Courtès a procédé en compagnie du l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union Européenne, au lancement du Projet ‘’Maroua ville verte’’ financé par l’Union européenne et mise en œuvre en mode team Europe. Ville située aux frontières avec le sahel le reboisement reste une préoccupation constante de l’Etat du Cameroun.
​La nouvelle technologie pour les travaux routiers BCR utilisée à Maroua a été mise en place avec succès à Bafoussam, Garoua

Garoua: dans la vitrine des villes modernes du Cameroun

Garoua: dans la vitrine des villes modernes du Cameroun

A la faveur de l’accueil de l’Afrique du football à l’occasion de l’organisation par notre Pays de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), la ville de Garoua s’est métamorphosée à travers de nombreuses initiatives dont celle émanant des compétences du Ministère de l’Habitat et Développement Urbain (MINHDU).

En dehors des projets spéciaux CAN, le MINHDU à travers ses missions a marqué de son empreinte la transformation du chef-lieu de la région du Nord. Ceci à travers le Programme C2D urbain ‘’Capitales Régionales’’ à travers la première phase dénommé Capitales Régionales 1,  la ville de Garoua a déjà bénéficié de  près de 24 milliards de Fcfa  depuis 2017 pour les travaux liés au projets « C2D Capitales Régionales », donc 23,4 milliards de Fcfa consacrés à la construction de 28 kilomètres de voiries seulement. Une composante qui constitue environ 70% des investissements du projet dans la ville de Garoua et entièrement exécuté à ce jour pour la grande fierté des multiples usagers qui jouissent de la qualité de ces infrastructures.

La présente visite du Ministre de l’Habitat et du développement Urbain vise à : vérifier le niveau d’avancement des travaux ; tenir des séances de travail avec tous les acteurs impliqués dans les projets ; Proposer des solutions aux problèmes rencontrés en vue de l’achèvement des travaux ; examiner les plannings actualisés des entreprises et leur fixer les dates limites d’achèvement des travaux. L’attention du Ministre dans la ville de Garoua porte essentiellement sur les  travaux en finition du C2D ‘’Capitales Régionale’’. Il s’agit des Marché poisson/bétail ; Marché YELWA; jardin An 2000 et le Parc boisé

À côté des Projets restant du C2D le MINHDU visite également certains travaux de voiries réalisés dans le cadre du prolongement de certains financements relevant de son département ministériel. Il s’agit des travaux de réhabilitation de la voie  Place des fêtes Motel PLAZZA – Carrefour 6 – Pont Ngoulou long de 11 450ml. Mais aussi les travaux d’entretien de certaines voies dans la ville de Garoua, tronçon : « Carrefour Garage Administratif MINADER-Carrefour Moussa-Carrefour Petit Paris-PNDP » (1 166 ml). Autant d’infrastructures ajoutées à celles existantes viennent indéniablement consolider la ville de Garoua comme une destination prisée dans le concert des villes modernes du Cameroun.

Audience: Les aurevoirs de l’ambassadeur de Tunisie au MINHDU

Audience: Les aurevoirs de l’ambassadeur de Tunisie au MINHDU

L’ambassadeur de Tunisie au Cameroun, S.E Karim Ben BECHER en fin de séjour au Cameroun a été reçu en audience le 02 février 2024 par le Ministre de l’Habitat et du Développement urbain Célestine Ketcha Courtès. Au cours de cette audience, les deux personnalités ont échangé sur le bilan de la coopération entre le Cameroun et la Tunisie, notamment dans le secteur urbain. Le Ministre Célestine Ketcha Courtès a relevé pour s’en féliciter du bon état de cette coopération aussi bien dans le secteur de l’habitat que de celui des infrastructures de Développement urbain. Elle a cité comme exemple l’élaboration des documents de planification urbaine et la réalisation des études techniques d’aménagement des communes de Lomié et Messamena dans le cadre du Programme d’aménagement et de développement Intégré de la Boucle Minière du Dja et des zones frontalières adjacentes, où le Cameroun a pu bénéficier de l’expertise de l’entreprise SCET Tunisie. Elle a également évoqué la réalisation de l’étude pour la mise en place d’un système de gestion des autorisations administratives de construction et de Guichets Uniques dans la ville de Douala, par la société ST2I International. Le ministre Célestine Ketcha Courtès s’est félicité de la qualité du travail des entreprises tunisiennes à l’exemple de Studi Entreprises, notamment pour son accompagnement sur le contrôle et de la surveillance des travaux de construction de la section rase campagne de l’autoroute Yaoundé – Nsimalen ainsi que le contrôle et surveillance des travaux de réhabilitation et de construction des voies d’accès au stade d’Olembé.


L’Ambassadeurs de Tunisie, S.E Karim Ben BECHER, a quant à lui rassurer le Ministre sur la volonté de son pays de poursuivre dans la même voix. Il a affirmé que son successeur se chargera de maintenir la densité de la coopération entre les deux pays. Et parmi les projets en instance et qui permettra cette densification cette coopération, a rappelé le MINHDU, il y a la finalisation et la signature du projet d’Accord de coopération pour le développement d’un partenariat mutuellement bénéfique en vue de la promotion de l’Habitat et du développement urbain durable, initié à la faveur de la visite de travail et d’amitié effectuée au Cameroun en septembre 2019 par M. NOUREDDINE SELMI, alors Ministre tunisien de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire et qu’accompagnait une forte délégation d’hommes d’affaires. Un projet d’accord qui sera au menu de la 11ème grande Commission mixte de coopération Cameroun-Tunisie, prévue en avril 2024. Pour conclure, le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain a réaffirmé à son hôte, la volonté du Cameroun à continuer à travailler pour la pérennisation des relations entre le Cameroun et la Tunisie et la coopération Sud – Sud